L'équipage du Valinouk vous souhaite

une bonne et heureuse année

Après un mois copieusement arrosé en France (je parle de la pluie bien sûr !), nous avons retrouvé Valinouk qui nous a sagement attendu à Porto Colom, petit port sympathique de la côte sud-est de Mallorca.

Changement de température notoire, en journée, on atteint souvent les 20°C. La nuit, c'est plus frais entre 7 et 15°C suivant la nébulosité. Comme le chauffage est reparti en Finlande pour réparation, on a rajouté un duvet sur la couette. Dès que l'on met quelque chose à cuire, ça réchauffe l'atmosphère et l'on gagne facilement 5°C en grillant le pain et en chauffant l'eau du thé pour le petit déjeuner. Quand Marilau fait cuire le pain dans le four (miam) on se retrouve en tee-shirt.

La première semaine, ciel bleu tous les jours, mais depuis ça s'est un peu gâté, on a même eu de la pluie au point de voir de l'eau couler dans les rivières ! Pour l'instant, nous en sommes à deux jours de pluie quand même (y a plus de saison).

Alexis, Mickaël et Flo nous ont rejoint à bord pour les fêtes. Alexis avec son sac à dos, Mika et Flo, en plus de leurs sacs trimballent un hamac à deux places de leur conception, une guitare et un instrument de musique en cours de fabrication, composé d'un manche de bambou, d'une caisse de résonance en résine et d'une peau de djembe. Heureusement qu'on a choisi un catamaran !

Mika et Flo restent trois semaines avec nous pour travailler sur un projet de diaporama racontant les aventures d'un petit homme et d'une petite femme qui voyagent. C'est un gros travail de prises de vue, car il faut trouver les "paysages" à prendre en macro, fabriquer les accessoires du décor, noter les conditions de lumière, angle du soleil, angle de prise de vue. Ensuite il faut prendre les "acteurs "dans les mêmes conditions. Après avoir scanné les négatifs, place à l'informatique pour incorporer les "grands" dans le petit monde. Il leur faut également enregistrer tous les sons intéressants, car la bande sonore du montage sera un mixage de sons pris sur place et de musiques de leur composition. A suivre…

Malgré des conditions véliques assez musclées, nous arrivons à profiter des bascules de vent et explorer la côte Est de l'île. Nous sommes maintenant dans une partie plus montagneuse de Mallorca et les criques sont nombreuses et totalement désertes en cette saison. Hier, nous avons quand même vu deux autres voiliers. Les balades à pied sont très agréables dans les collines qui bordent la mer. On s'en met plein les yeux.

Pollensa le 27/12/00

Dominique